21 mai 2018

Come Monday Night #3


Cette semaine fut plutôt mouvementée. Entre rédaction de roman et de mémoire, petit voyage à Ottawa, boulot, travaille sur le projet mystère, autres trucs importants, amis, familles, etc. j'ai eu assez peu de temps pour penser. Mais bon pour moi, ce n'est pas une si mauvaise chose aha.


Livres

It's so easy (and others lies) est l'autobiographie de Duff McKagan, membre fondateur des groupes Guns N'Roses et Velvet Revolver. Dans ce livre il raconte l'histoire des Guns, de sa formation à aujourd'hui, ainsi que sa propre histoire et son long combat contre la toxicomanie et l'alcoolisme.

C'est un livre très difficile. J'ai eu beaucoup, beaucoup de mal à arriver au bout de certains passages, et pourtant je l'ai terminé en moins de 24h parce que je n'arrivais pas à le fermer.

Duff n'est pas avare de détails concernant les périodes les plus sombres de sa vie ou les dommages que l'addiction lui a causés. Il est vraiment revenu de loin, et ça donne une perspective complètement différente sur la vie et sur soi-même lorsqu'on lit son histoire. Dans son écriture, on sent aussi une grande maturité. Il prend ses responsabilités, ne nie pas ses erreurs, et ne jette de pierres à personne.
“Here’s what I believe. Shit fucking happens. That’s rule one. Everybody walking the planet knows that. Rule two: things rarely turn out the way you planned. Three: everybody gets knocked down. Four, and most important of all: after you take those shots, it’s time to stand up and walk on—to continue to live.” 
Tous les détails qu'il donne sur la formation des Guns, la création de leur premier album, et sa relation avec les autres membres, sont tous très intéressants. Il y a plusieurs choses que je savais déjà, ayant lu l'autobiographie de Slash et étant "fan" (guillemets parce que tout est relatif) du groupe depuis de nombreuses années, mais avoir directement son point de vue est plutôt sympa.

Maintenant, qu'est-ce que je donnerais pour avoir l'autobiographie d'Axl Rose...

Films


70 ans après tout le monde je suis enfin allée voir Infinity War et j'ai bien aimé. 

Il y a évidemment des millions de personnages, mais le fait que les scénaristes aient décidé de mettre l'accent sur l'antagoniste rend l'histoire plus facile à suivre, et aide à créer un bon équilibre. J'ai aimé certains plans plutôt inspirés (les plongés et contre-plongées dramatiques notamment), les effets spécieux à couper le souffle (sans surprise), et l'utilisation de la musique. Certaines blagues m'ont aussi fait rire. Donc je dirais que j'ai passé un chouette moment.



God's Own Country (Seule la Terre en français) est un film de Francis Lee sorti en 2017. 

Johnny Saxby, un jeune homme vivant avec son père et sa grand-mère dans une ferme du Yorkshire, doit s'occuper de la majorité des activités de la ferme depuis l'accident cardio-vasculaire de son père qui l'a laissé en partie paralysé. Johnny noie sa frustration dans l'alcool et des histoires d'une nuit, arborant en permanence une attitude extrêmement agressive. Jusqu'au jour où Gheorghe Ionescu, un jeune roumain, est engagé afin de lui donner un coup de main pendant la saison de l'agnelage.

Comparé par de nombreux critiques à Brokeback Mountain, God's Own Country en a effectivement les dehors : deux hommes seuls dans la nature qui apprennent à s'aimer, grands espaces, chèvres, moutons (lol)... Mais si Brokeback est bel et bien une tragédie, God's Own Country est un film superbement optimiste et plein de douceur.

J'ai aimé, évidemment, la nature anglaise qui entoure les personnages et représente si bien leurs états d'âme. Si vous me connaissez, vous savez que j'ai un faible pour les films qui se passent en plein air. J'ai aussi aimé les silences. God's Own Country est un film laconique, où les gestes valent mille mots et où les regards réussissent seuls à vous retourner le coeur. J'ai aussi aimé le rythme, qui est juste assez lent pour être contemplatif sans jamais tomber dans la complaisance. Les acteurs sont extraordinaires et ont beaucoup d'alchimie, et le développement du personnage de Johnny est vraiment bien écrit. Gros coup de coeur pour ce film.

Musique

Bon évidemment j'ai principalement écouté du Guns N'Roses cette semaine. Sweet Child O'Mine parce que cette chanson est un classique  et parce que le groupe a récemment posté cette "version alternative" du clip sur leur chaîne Youtube :


Et Patience parce que cette chanson sera toujours ma préférée du groupe.


Et voilà, ce sera tout pour cet article ! Bonne semaine à tous !