25 mai 2018

Ottawa : festival des tulipes sous la pluie

Le weekend dernier j'ai eu envie de sortir un peu de Montréal. Partir de temps en temps, que ce soit dans un autre pays ou juste dans une ville voisine me permet toujours de me ressourcer. Après plusieurs semaines assez occupées, je sentais que j'avais besoin de quelque chose comme ça.


Cette fois-ci j'ai donc choisi la ville d'Ottawa que je commence à bien connaître maintenant pour y être déjà allée trois-quatre fois auparavant. La capitale célébrait le festival canadien des tulipes et j'avais vraiment envie de voir de quoi ça avait l'air.

Je suis partie en bus et ai profité des deux heures de route à l'allée et au retour pour lire la fameuse autobiographie de Duff McKagan dont je vous parle ici. En regardant le paysage défiler par la fenêtre et le ciel s'assombrir, je priais pour que les météorologues se soient trompés et que nous ayons du soleil au lieu de la pluie annoncée. Malheureusement ce fut un effort vain, et il a plu des cordes et des cordes pendant les quelques heures que j'ai passé dans la ville aha.

Comme je suis arrivée vers 12h, j'ai tout de suite cherché un endroit où manger. J'avais envie d'un brunch malgré le fait que j'avais déjà déjeuné, et je me suis arrêtée au Bramasole Diner qui se trouve non loin de la gare d'autobus. J'ai aimé l'ambiance très chaleureuse et les prix plus que raisonnables.


Direction ensuite le parc Major's Hill où se trouvaient plusieurs plants de tulipes.



La vue sur le Parlement avec le ciel gris en arrière plan est vraiment superbe. Avec sa végétation, ses rues vides et ses maisons en briques rouges, quand le temps est morose, Ottawa me fait vraiment penser à une ville de sorcières (du genre les sorcières mignonnes à la Little Witch Academia).



J'ai essayé de jongler avec mon téléphone, mon réflex et mon parapluie mais au bout de queques photos j'ai dû me rendre à l'évidence : mon appareil prenait l'eau, il fallait que je me contente de mon téléphone. La majorité des photos de cet article ont donc été prises avec mon portable.


J'ai poursuivi mon chemin vers le Marché By où je pensais voir d'autres plates bandes de tulipes, mais s'il y en avait, je ne les ai pas trouvées.

Il a commencé à pleuvoir vraiment très fort et mes chaussures ont pris l'eau à force de marcher dans des flaques. J'ai pensé abandonner ma recherche de fleurs et passer le reste de ma journée dans un des nombreux musées de la ville. Mais le désir de marcher et de passer du temps à l'extérieur, pluie ou pas, fut plus fort et j'ai entamé ma longue descente du Canal Rideau.




En tout, j'ai dû marcher plus d'une heure au bord du canal. Je n'ai croisé personne, si ce n'est un couple de français qui se rendait dans la même direction que moi. J'ai pris tout mon temps et j'ai vraiment apprécié le paysage brumeux, le bruit de la pluie, les fleurs le longs des berges... Les arbres fleuries (magnolias ?) que l'on trouve à Montréal comme à Ottawa sont sans doute l'une des choses que j'aime le plus au printemps !



J'ai ensuite coupé à travers un quartier super tranquille. J'adore vraiment les petites maisons individuelles en briques rouges de cette ville. Hyper caractéristiques et mignonnes.


Enfin, je suis arrivée à ma destination : le parc des Commissaires. C'est là où se trouvaient la grande majorité des tulipes. Au total, plus de 300 000 fleurs magnifiquement exposées.

Pour la petite histoire :







Je pense que mes tulipes préférées sont bien les jaunes. J'adore comment leurs couleurs vives tranchent sur le paysage gris.